• Forum - Bactérie, Enveloppe, ARN, Cellule

Rt-pcr

Il ne faut pas voir le virus comme un bactérie vivante mais comme une enveloppe qui contient une arn virus qui parasite une cellules donc qui prend le contrôle de la cellule pour détecter le virus.  [...] ton virus contrairement au bactérie n'est pas présent en colonie par exemple donc sachant que le virus est minuscule et qu'il n'est pas présent en grande quantité pour le mettre en évidence il faut dupliquer son arn et donc on aura plus une aiguille dans un bote de foin.  [...]

[Génétique] [1ere]Le cycle de réplication du virus du SIDA

L'ADN viral pénètre dans le noyau de la cellule infectée et s'integre dans l'ADN du lymphocyte. La transcription de l'ADN viral suit l'integration. Les copies obtenues d'ARN viral passent dans le cytoplasme ou elles sont traduites en protéines constitutives de l'enveloppe, en protéines enzymatiques.  [...] .. Finalement, chaque enveloppe formée enferme deux molécules d'ARN viral et diverses protéines. Les nouveaux virus ainsi assemblés sortent de la cellule.  [...]

[Microbiologie] Virus

Tout à fait. un virus n'est pas une cellule. C'est tout simplement un ou quelques gènes sous forme d'ADN ou d'ARN enveloppé par une coque protéique. Ces gènes ont une seule raison d'exister. se multiplier. Mais il n'ont pas le matériel pour ça. Alors ils doivent aller là où il peuvent trouver les outils pour le faire c'est à dire dans une cellule.  [...] il me semble évident que les virus ont évolué à partir d'une cellule ou d'une bactérie (est-ce si évident) mais sait-on où rattacher les virus à l' arbre du vivant et les virus à ARN.  [...]

Action d'attraper une maladie

un virus, c'est le minimum syndical pour coloniser des cellules. une capsule, un ADN/ARN, parfois une enveloppe... mais guère plus ça attend de croiser une cellule, ça l'infecte, ça s'y reproduit, ça la tue. Et c'est reparti pour un tour.  [...] Concernant le minimum syndical de l'infection d'une cellule, on s'est mal compris. Je voulais dire que la finalité d'un virus, pour pouvoir se développer et se reproduire était d'infecter une cellule. Si le virus n'appartient pas à la catégorie du vivant c'est en partie à cause de ça.  [...]

virus / bactérie?

Bon pour faire simple, une bactérie est une cellule à part entière, classée parmi les procaryotes c'est à dire les organismes dotn les cellules ne contiennent pas de noyau. Un bactérie est donc autonome du point de vue réplicatif et métabolique.  [...] Ce n'est pas le cas d'un virus qui doit obligatoirement infecter une cellule hôte (procaryote ou eucaryote) pour se répliquer, c'est un parasite obligatoire. Un virus est une sorte d'entité biologique (je n'aime pas trop cette expression mais bon...) qui est globalement composé d'une capside protéique contenant son génome (ADN ou ARN), et éventuellement d'une enveloppe.  [...]

[Immunologie] difference bacteries, virus?

Les virus sont des entités dont les unités (virions) se multiplient par détournement d'un métabolisme hôte - généralement un ensemble plus ou moins spécifique de cellule(s) - et sont plus ou moins spécifique à une/plusieurs espèce(s). Ils sont constitués d'un noyau (molécule d'ADN/ARN) et d'une capside protéique, avec parfois une enveloppe externe ().  [...] Concernant les virus, peut-être serait-il moins maladroit de parler d'un nucléoïde fait d'acide nucléique, contenu dans une coque protéique appelée capside qui peut éventuellement être entourée d'une enveloppe glucidique/protéique/lipidique ou d'un mélange de ça, appelée péplos.  [...]

les Virus?

Le virus s'assemble, acide nucléique protégé par les protéines de structure et peut être encore protégé par une enveloppe membranaire (mais j'ai un doute sur l'acide nucléique des virus enveloppés, s'il y a ADN et ARN) et il est libéré dans le milieu extérieur et va aller infecter les cellules voisines.  [...] Pour en revenir à cette histoire d'ADN nu, il n'y a pas de virus sans coque protéique, l'ADN circulant est dégradé à une vitesse folle. Pour survivre le virus doit protéger son acide nucléique par capside, enveloppe etc.  [...]

question qui me tracasse!

Mais je suis quasi sur que les bacteriophage ne sont pas enveloppés. Car l'enveloppe sert à la fusion du virus sur la membrane. Ce qui n'est pas le cas des bacterophages, dont la capside se colle a la bacterie et insere son génome dans la bacterie-hôte (décapsidation).  [...] En fait, les virus peuvent contaminer une bactérie et on parle alors de bactériophage, les virus en question peuvent avoir une enveloppe (capside) ou non, il y a alors un processus de decapsidation si presente. Mais les bacteries ne peuvent pas etre l'hote de virus il me semble deja du au fait que en general les bacteries (unicellulaires) sont plus grosses d'un rapport 1000 a peu pres q les virus.  [...]

[Biologie Cellulaire] Virus enveloppés

Lorsque le virus est dans la cellule, il fait produire par la machinerie cellulaire des protéine codées par son génome, dont certaines seront adressés à la membrane cellulaire ou nucléaire. Donc quand le virus sort de la cellule, il s'enveloppe de la membrane qui possède les protéines virales.  [...] Or la fixation de ces virus à la cellule hôte dépend, si j'ai bien compris, des déterminants viraux situés sur ladite enveloppe. D'ou ma première question 1/Comment le virus enveloppé peut-il alors pénétrer dans la cellule (quand pour prendre un exemple, son enveloppe serait d'origine nucléaire si on prend le virus de l'herpès).  [...]

[Biochimie] Glycocalyx/capsule bactérienne

pour moi, le glycocalyx est une structure composée de glycoprotéines et glycolipides, chez les eucaryotes. C'est impliqué dans l'adhérence, la reconnaissance cellulaire et tout un tas d'autres procédés.. La capsule c'est un terme de bactériologie qui désigne une enveloppe polysaccharidique qui confère certaines résistances à la bactérie (a la phagocytose par exemple).  [...] Dès les années 70, les micro-organismes (bactéries, champignons, algues ou protozoaires) ont été étudiés, non plus seulement pour eux-mêmes, mais avec leur comportement interactif dans les milieux au sein desquels ils se développent. En particulier, on sait que dans leurs biotopes, les bactéries adhérent entre elles et à aux surfaces, à l'aide d'une sécrétion adhésive et protectrice complétée par des dépôts glyco-protéiques dont l'ensemble constitue une entité appelée biofilm par le même Costerton (cité précédemment) en 1978.  [...]