• Dossiers - Barrière, Sang, Cerveau

Effets de la morphine | Dossier

À faible dose, la morphine ne passe pas la barrière entre le sang et le cerveau. Elle se fixe sur la moelle épinière et a un effet antalgique. À plus forte dose, la morphine passe dans le cerveau et se fixe sur certaines régions du cerveau entraînant l' euphorie.  [...] À très forte dose, la morphine se fixe aussi sur les centres respiratoires cérébraux qui contrôlent la respiration, et les inhibe, provoquant ainsi l'arrêt respiratoire et à court terme la mort de l'usager. c'est l'overdose.   [...]

Opiacés : effets et dépendance | Dossier

L'héroïne n'a pas d'action par elle-même dans l'organisme. Elle est en fait dégradée très rapidement dans le sang et le cerveau et agit sous forme de morphine acétylée ou de morphine. Son passage à travers la barrière séparant le sang et le cerveau est néanmoins nettement plus efficace que celui de la morphine et une dose d'héroïne aura ainsi des conséquences bien plus draconiennes que la même dose de morphine.  [...] Certains individus rapprochent alors leurs prises. D'autres augmentent les doses de manière progressive, jusqu'à cent fois la dose initiale, voire plus. Ce phénomène de tolérance est dû à la fois à la baisse de sensibilité physiologique pour la drogue, mais aussi à la baisse de la quantité de drogue au niveau de son site d'action.   [...]

Maladie du cerveau et douleur : les défis de la neuropharmacologie | Dossier

Complexe, ce processus Il l'est encore plus pour les médicaments dévolus au cerveau. Tout d'abord, parce que celui-ci est séparé du sang par une barrière dite hémato-encéphalique qui empêche le passage de nombreuses substances. De ce fait, nombre de médicaments prometteurs se trouvent recalés parce qu'ils sont incapables d'atteindre le cerveau.  [...] .. Enfin, cette molécule a des propriétés antiprolifératives uniques qui en font une molécule intéressante pour lutter contre les tumeurs du cerveau. Cela explique sans peine l'intérêt que lui portent deux des plus grands industriels de la pharmacie européenne, le suisse Novartis et le britannique Glaxo-Wellcome, tous deux partenaires du projet.  [...]

Certaines situations réclament encore plus de vigilance | Dossier

L'alcool traverse aisément la barrière placentaire, passant ainsi de la mère à l'enfant. Les concentrations d'éthanol dans le liquide amniotique et chez le foetus atteignent alors des valeurs comparables à celles mesurées dans le sang maternel. De plus, le taux en éthanol dans le lait maternel est de 10% plus élevé que dans le sang.  [...] D'un côté, certains médicaments amplifient les effets de l'alcool. De l'autre, l'éthanol peut modifier les propriétés d'un médicament, soit en accentuant ses effets, soit en les inhibant. Par exemple, le cytochrome CYP2E1 induit par l'alcool intervient dans le métabolisme de certains médicaments comme le paracétamol, un produit doté de propriétés antalgiques et antipyrétiques.   [...]

La méningite à méningocoque : symptômes et traitements | Dossier

La bactérie Neisseria meningitidis vit généralement dans le rhinopharynx. Suite à une infection respiratoire ou de la voie ORL, les bactéries peuvent passer dans le sang, puis franchir la barrière hémato-méningée et se retrouver dans le liquide céphalo-rachidien.  [...] La méningite à méningocoque apparaît souvent durant l'enfance. Ses symptômes associent fièvre, maux de tête, vomissements, raideur de la nuque, troubles de la conscience, convulsions. Si des taches hémorragiques apparaissent sur la peau (purpura) et s'étendent, l'infection doit être considérée comme particulièrement grave et relève de l'urgence médicale.   [...]

Effets secondaires du tabac | Dossier

Un certain nombre de substances présentes ou produites secondairement par la combustion du tabac sont capables de passer à travers la membrane qui sépare le sang et le liquide céphalo-rachidien qui baigne le cerveau.  [...] la nicotine et d'autres composants de la fumée de tabac traversent la barrière placentaire, et le tabac a des effets démontrés sur différents aspects du développement foetal, ainsi que des effets très probables sur le développement du cerveau.  [...]

Infection : la barrière cutanéomuqueuse | Dossier

La meilleure façon d'éviter l'infection tissulaire est d'empêcher l'introduction de l'agresseur. c'est le rôle de la barrière cutanéomuqueuse, qui constitue la première ligne de défense non spécifique. L' épiderme, couche cornée de la peau, et l' épithélium des muqueuses forment une enveloppe cellulaire continue séparant l'organisme du milieu extérieur.  [...] Quel est le rôle de la barrière cutanéomuqueuse Sur ce schéma, on peut voir la structure de la peau. Anton Nalivayko, Shutterstock.  [...]

Bilan | Dossier

l'avancement technologique. cependant, cette barrière technologique semble prête a disparaître. On sait cloner des animaux, la technique utilisée reste laborieuse, mais sera sans doute perfectionnée à l'avenir. A priori, rien n'empêcherait de cloner un être humain.  [...] Il semble donc que l'avancement technologique ne soit plus une barrière contre le clonage humain. la barrière législative. cependant, en France, la loi n'est pas claire au sujet du clonage. à tel point que Jacques Chirac a saisi le comité consultatif national d'éthique au début de cette année sur ce sujet.  [...]

Virus sans barrière ?? | Dossier

Notre ignorance ne s'arrête pas à leur inventaire. Que sait-on par exemple des mécanismes biochimiques de la barrière d'espèce Peu de choses, n'hésite pas à répondre Alastair MacMillan du Laboratoire Vétérinaire Central de Weybridge (UK). Les interactions entre un pathogène et son hôte sont actuellement l'objet de recherches intenses.  [...] A défaut de comprendre le fonctionnement de la barrière d'espèce, sait-on au moins pourquoi certains pathogènes, en particulier des virus, peuvent soudain la franchir La vision la plus classique veut que les virus émergents apparaissent soudainement parce qu'ils ont évolué de novo.  [...]

L'intestin au centre de l'équilibre santé/maladie | Dossier

Il existe une très mince membrane de quelques microns qui sépare ce que nous mangeons de notre organisme. Cette mince membrane est la barrière intestinale. Le rempart le plus important contre le non-soi.  [...] La deuxième barrière pour éviter la catastrophe repose désormais sur le foie et sa batterie enzymatique. D'une part nous sommes très inégaux par notre équipement enzymatique dépendant de nos gènes et d'autre part nous malmenons nos enzymes qui de temps en temps peuvent jeter l'éponge en abandonnant le combat de la détoxication.  [...]